Webtv-paca.fr Site

cookeo-avis

Interview avec Antoine du site cocotte-autocuiseur.com

Ayant grandi dans une famille qui accordait beaucoup d’importance à la cuisine du terroir, Antoine a tout de suite fait de la cuisine l’une de ses pièces préférées. Il a très vite compris que cette cuisine de goût et de générosité est indissociable d’un ustensile qu’on retrouve dans toutes les cuisines de grand-mère : la cocotte. C’est pour partager sa passion des cocottes et surtout sa passion de la cuisine rustique qu’il a décidé de lancer son blog expressément dédié aux cocottes minute et aux autocuiseurs.

Un blog pour partager une passion sur le Cookeo

Pour moi, la cuisine de grand-mère rime forcément avec les sifflements de marmites et aucun autre ustensile de cuisine ne produit ce bruit si caractéristique si ce n’est la cocotte. Déclinée en différentes versions, elle tend à se perdre dans une modernité trop présente à mon goût, au point d’être confondue à l’autocuiseur.

C’est ce qui m’a inspiré le guide complet sur les autocuiseurs que je propose sur mon blog. Très vite, j’en ai fait une passion et j’ai décidé de la partager avec les autres passionnés de cuisine rustique en quête d’ustensiles authentiques.

Un blog pour partager l’information

Ce que j’ai compris avec mon expérience, c’est que les internautes sont à la recherche permanente de l’information. Un blog vient étancher leur soif d’en apprendre plus sur le sujet. Il concentre à lui seul toutes les informations indispensables au choix d’une cocotte ou d’un autocuiseur.

L’appareil est-il connecté ou non ? Est-il livré avec une application mobile ? Quel est le nombre maximum de recettes qui est livré avec l’appareil ? Est-il assez robuste pour résister à un usage régulier sur la durée ? Embarque-t-il plusieurs fonctionnalités ? Ce sont autant de questions qui trouvent réponse sur ma plateforme.

C’est pourquoi j’ai établi tout un rituel autour du guide complet qui présente à chaque fois les caractéristiques des ustensiles, mettant en avant leurs avantages et leurs inconvénients. Plusieurs comparatifs sont également accessibles sur mon blog et sont régulièrement actualisés pour permettre un accès à des informations actuelles.

De cette façon, les internautes en apprennent davantage sur les cocottes, leur fonctionnement et leur singularité. Il est vrai qu’avoir l’avis d’un expert reste bien plus gratifiant.

cookeo-avis

Un blog pour faciliter l’accès à des ustensiles de qualité

En connaître davantage sur les cocottes et les autocuiseurs ne représente que la transition vers l’acte d’achat. En effet, dans la quasi-totalité des cas, un internaute qui cherche à en savoir plus sur un ustensile projette de l’acheter.

C’est pour permettre à toutes ces personnes qui trouvent rapidement le meilleur et d’avoir un accès direct aux marketplaces que mon blog a été créé. Que ce soit pour se faire plaisir ou faire plaisir à des proches en leur offrant un appareil de qualité, le blog assure de trouver la cocotte ou l’autocuiseur idéal.

Avec les comparatifs, ils sont en mesure de comparer les offres à leurs besoins, mais aussi à leur budget. J’ai compris, avec le temps, que le rapport qualité/prix était l’un des critères qui déterminent le passage à l’achat. La présentation complète met alors l’accent sur les meilleures marques, qui proposent des appareils accessibles à toutes les bourses.

Pour résumer mon site se veut être une ressource essentielle pour choisir un cookeo notamment. Par ses multiples fonctions il permet d’avoir une qualité de cuisson et de réalisation de recettes qui est plutôt rare et une prise en main facile. On le conseil, mais venez découvrir notre guide sur le sujet !

Un bon rôti de veau est un plaisir à déguster.

Confidences de Jane, une passionnée de cuisine et de nouvelles technologies

Un bon rôti de veau est un plaisir à déguster.

Ma voisine a toujours attiré mon attention car elle est commerciale et très active dans son domaine, elle vend des autocuiseurs, d’ailleur je lui en avait acheté un, je devais recevoir à dîner mes beau-parents et je ne savais pas quoi leur cuisiner? J’ai donc décidé d’aller frapper à sa porte pour lui demander des conseils et l’interroger sur son activité.

Bonsoir Jane, j’ai un petit souci, peux-tu venir chez moi un instant.

Bonsoir Katie, bien-sûr…

Jane, nous sommes dans ma cuisine parce que je voudrais te poser quelques questions et, si c’est possible, que tu me donnes des idées pour mon dîner. Tu peux m’accorder quelques minutes? Avant tout, parle-moi un peu de toi, de ce que tu fais dans la vie.

D’accord, j’ai un peu de temps devant moi, je suis Jane, j’ai 34 ans, je suis mariée, j’ai deux filles, j’ai un BTS technico-commercial et j’ai créé une entreprise de vente d’autocuiseurs il y a un an.

Justement, pourquoi avoir choisi cet appareil?

Je le trouve merveilleux, c’est un bijou de technologie, j’adore tous ces objets high-techs qui sont loin d’être de simples gadgets et qui permettent de préparer plein de recettes, de plus, j’aime cuisiner, alors j’ai voulu allier les deux.

Donc tu vends des autocuiseurs et plus précisément les modèles Cookeo. Ce mot mérite des explications, certains se demanderont ce que c’est?

C’est tout simplement un autocuiseur ultra moderne connecté, qui permet de cuisiner de savoureux plats.

Alors j’ai un rôti de veau, j’ai un cookeo, qu’est-ce-que je peux préparer?

Je te propose de l’utiliser pour cuisiner ton propre “rôti de veau cookeo”, c’est d’une simplicité enfantine. Il te faut un rôti d’environ 1,300 kg pour six personnes, une cuillerée à soupe de fond de veau, 10 cl de crème liquide, une cuillerée à soupe d’huile d’olive, une branche de thym, du sel et du poivre. Tu mets en route l’appareil, tu verses une cuillerée à soupe d’huile d’olive dans la cuve, assures-toi d’avoir de la bonne huile d’origine contrôlée et non pas une des nombreuses mauvaises copies vendues sur les marchés. Maintenant, tu choisis l’option cuisson classique “dorer” sur le cookeo, tu fais dorer entièrement le rôti en le retournant régulièrement.

Hum… ça commence à sentir bon, ensuite?

Effectivement, cet appareil cuit vite les aliments et garde leurs sucs et leurs propriétés nutritives. Une fois le rôti bien doré on delaie une cuillerée à soupe de fond de veau dans un peu d’eau tiède puis on l’ajoute à la viande. L’étape suivante c’est, saler et poivrer à la convenance de la cuisinière, donc je te laisse faire.

Merci j’aurai au moins participé, et voilà du sel et du poivre.

Je place dans la cuve une branche de thym pour aromatiser la viande et on laisse cuire pendant 30 minutes à cuisson douce. Ce n’est pas fini, il faudra ensuite verser les 10 cl de crème liquide et prolonger la cuisson douce encore 15 minutes pour terminer la recette. C’est un plat qui se sert chaud, je te conseille de l’accompagner de pâtes fraîches.

Super, merci Jane, tu as raison cette machine est stupéfiante, mais comme mes invités arrivent dans une heure je fais comment?

Tu n’as pas bien écouté mes conseils la dernière fois, on ne peut pas faire brûler un plat avec un cookeo, quand la cuisson est terminée, le plat reste au chaud jusqu’au service.

C’est vrai, les plats sont inratables, plus d’excuses alors? On est arrivé au bout de notre entrevue Jane, je te remercie pour tes réponses et pour ton aide très précieuse, je crois qu’il me faudra un modèle cookeo supérieur au 2.0.

Entrepreunariat 2

J’ai rencontré Gérard Durant, un entrepreneur qui dirige un start-up en Provence-Alpes-Côte d’Azur

Bonjour M. Durant et merci d’avoir accepté cette petite interview !

Bonjour Alex, bonjour à tous,  c’est toujours un plaisir de discuter avec un journaliste qui s’intéresse au monde de l’entrepreneuriat. Nous pouvons commencer quand vous voulez.

Pour commencer, je vais allez droit au but. Pourquoi ce choix d’œuvrer dans la création d’objets publicitaires ?

Alors, depuis ma tendre enfance, je vis dans le secteur, car mon père travaillait dans une agence publicitaire. Il m’emmenait au bureau quand je ne vais pas à l’école et j’adorais l’accompagner. À cet âge, je trouvais déjà qu’il s’agit d’un métier très dynamique et je me sentais dans  mon univers. Au fur et à mesure que je grandissais, je m’intéressais davantage à la publicité. J’ai même poursuivi des études axées dans le domaine puis j’ai intégré une agence publicitaire de renom. J’y ai travaillé pendant 4 ans puis j’ai décidé d’ouvrir ma propre boîte. C’est là que l’idée de créer des objets et cadeaux publicitaires est née. Je remercie Dieu, car mon entreprise en Provence-Alpes-Côte d’Azur est maintenant un des leaders du domaine.

Comment trouvez-vous le secteur de la publicité ?

Le secteur de la publicité est très évolutif. En Provence-Alpes-Côte d’Azur il va à 100 km/h et les acteurs du domaine doivent suivre le rythme s’ils veulent s’en sortir. Ce rythme est dû entre autres au fait que les concurrents sont nombreux et les clients sont de plus en plus exigeants. Ceci est tout à fait compréhensible, car les clients en veulent pour leur argent. Ils sont prêts à y mettre le prix, mais ils sont également très stricts et exigent la qualité.

Pour ma part, je me sens bien dans le secteur, car j’adore le défi. Tout ce que je souhaite, c’est que tous les professionnels de la publicité dans ma région soient en mesure de satisfaire leurs clients. Il est malheureux de voir une agence de publicité qui ne remplit pas sa part de contrat avec son client et que par la suite, toutes les agences sont pointées du doigt. C’est plus gratifiant de voir que les clients fassent confiance aux professionnels de la publicité.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre domaine d’activités ?

Alors, mon entreprise que j’ai créée il y a deux ans en Provence-Alpes-Côte d’Azur se spécialise dans la conception d’objets et de cadeaux publicitaires. Nous sommes conscients que ces accessoires constituent un levier important dans la promotion du secteur de la publicité. Certes, les panneaux et les spots publicitaires font fureur, mais les objets publicitaires se démarquent par leur caractère permanent. Aussi longtemps que les bénéficiaires de ces objets publicitaires les utilisent au quotidien, la sensibilisation se poursuit.

Vous dites que c’est une publicité qui dure. Pourriez-vous donner quelques exemples d’objets publicitaires que vous proposez ?

Pour notre part, la sensibilisation à travers les objets et cadeaux que nous distribuons promet de durer tout simplement parce que nous offrons quelque chose d’utile. Les objets et cadeaux distribués sont entre autres des briquets, des clés USB, des batteries de téléphones, des stylos… Bref, des objets que l’on utilise au quotidien. De plus, ce sont des objets de qualité.

Notre interview touche à sa fin, je vous remercie et vous dit à bientôt !

 

Un mot sur l’origine du projet de webtv

C’est à travers la CCI provence alpes côtes d’azur que l’opportunité s’est offerte. Puis la CCI n’ayant pas donné suite à ce projet nous avons souhaité lui donner un nouvel élan. Ainsi, nous souhaitons proposé une Webtv des actions en région Paca qui permette de présenter quelques actions et quelques nouveautés de l’entrepreneuriat local dont la richesse et le dynamisme sont fulgurants.

Une chaine variées avec des contenus riches et innovants, des interviews de personnalités du secteurs qui font de notre webtv l’une des plus consultée de la région Paca.

Si vous souhaitez vous aussi être présenté, contactez nous sur notre page contact.…